Jean-Claude Bouchet a voté contre le traité budgétaire européen

Il l’a dit, il l’a fait. Jean-Claude Bouchet a décidé de voter contre le traité budgétaire européen. Il est toutefois minoritaire à l’Assemblée puisque 470 députés ont voté pour ce traité. Les députés qui ont voté contre se situent majoritairement du côté des communistes et des écologistes. Jean-Claude Bouchet n’est cependant pas le seul à avoir voter contre puisqu’une dizaine de député UMP se seraient ainsi opposés au texte.

Sur sa page Facebook, Jean-Claude Bouchet explique les raisons de son vote:

« Pourquoi je vais voter contre le Traité budgétaire européen»

Ce mardi 9 octobre, l’Assemblée nationale devra ratifier « le traité sur la stabilité, l a coordination et la gouvernance au sein de l’Union Économique et monétaire ».
Ce traité va graver dans le marbre la rigueur budgétaire pour l’ensemble des pays européens.  Dans le contexte économique et budgétaire actuel, et afin de préserver l’avenir de nos enfants, Il est évident que nous devons réduire nos déficits publics et notre endettement. Mais pourquoi confier cela à l’Europe quand nous pouvions le faire en France en adoptant « la Règle d’Or » que l’on aurait inscrite dans notre constitution et qui interdit à l’État de dépenser plus qu’il ne perçoit? Les Socialistes, alors dans l’opposition, l’ont refusé. Le traité européen tel qu’il nous est soumis aujourd’hui, ne prend en compte que le volet « contraintes budgétaires » et ne peut que renforcer l’incompréhension et le rejet d’une Europe de plus en plus éloignée des citoyens. L’avenir de l’Europe nécessite, en urgence, un ensemble de mesures fortes pour sortir de la crise économique et sociale qu’elle traverse. L’Europe, ne peut pas être le gendarme de la seule rigueur budgétaire: elle doit protéger nos emplois et nos frontières bien plus efficacement qu’elle ne le fait aujourd’hui L’Europe ne peut pas vouloir imposer des règles strictes que sur nos finances publiques ! L’Europe doit aussi imposer des règles strictes pour protéger ses pays membres des excès de la mondialisation et de la concurrence déloyale avec la mise en place des mesures protectrices qui s’imposent à ses frontières: barrières douanières contre les importations à bas prix, protection des entreprises européennes et de nos emplois, maitrise stricte de l’immigration. Voilà pourquoi j’ai choisi de voter contre la ratification de ce traité budgétaire européen ce mardi 9 octobre à l’Assemblée Nationale. Voter contre ce traité ne veut pas dire non à la nécessité absolue qu’il y a aujourd’hui à maitriser nos dépenses publiques comme je le fais depuis 4 ans dans ma ville.
Je vote contre ce traité car je ne veux pas dire oui à une Europe devenue borgne et qui n’a pour ambition aujourd’hui que de nous protéger des seules dérives budgétaires de ses Etats membres mais ne fait pas assez pour protéger nos frontières et nos emplois de la concurrence déloyale et de l’immigration venues du reste du monde. En votant contre ce traité, mon vote sera minoritaire, puisque une majorité de députés PS ratifiera ce texte. Je serai moi-même minoritaire au sein des députés de mon groupe, l’UMP, qui pour la majeure partie s’apprête à ratifier ce Traité Européen. Je l’assume pleinement devant les électeurs de la seconde circonscription de Vaucluse qui, en juin dernier m’ont renouvelé leur confiance: ils ne m’ont pas réélu pour un être un député « godillot »

La très grande majorité de nos concitoyens ne veulent plus avec moi d’une Europe passoire ouverte à tous les vents de la mondialisation.

Jean-Claude Bouchet
 Député-Maire de Cavaillon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.