Une commerçante cavaillonnaise lance une pétition contre l’interdiction des mariages le samedi après-midi

Une commerçante du cours Gambetta a décidé, suite à la décision municipale d’interdire les mariages le samedi après-midi, de lancer une pétition contre cet arrêté. Loin de toute polémique politicienne, elle nous explique les raisons de son choix.

Benoît Mathieu: Bonjour Elodie. Tout d’abord, pouvez-vous nous préciser les motivations de cette pétition? S’agit-il d’une pétition à caractère politique?

Elodie Colomb Breysse: Mon geste n’a aucun caractère politique et ne présente aucune agressivité par rapport à la municipalité en place. Il s’agit simplement pour moi de défendre les intérêts des professionnels du mariage.

BM: Quelles sont donc les raisons qui, selon vous, font que l’interdiction des mariages le samedi après-midi est néfaste?

ECB: Tout d’abord, interdire les mariages le samedi après-midi, c’est se retrouver dans une situation où une accumulation trop importante de travail pour le samedi matin pourra nous empêcher d’honorer certaines commandes de fleurissement de l’Eglise, des salles et des voitures. De manière générale, ces commandes sont assez bien réparties sur la journée en temps « normal » ce qui nous permet de lisser notre travail. A terme, cette décision m’obligerait à embaucher 2 salariés, ce qui m’est impossible dans la situation actuelle, ou de devoir refuser un mariage par samedi. La situation financière actuelle de l’entreprise ne nous permet pas cela: les travaux du cours Gambetta nous ont déjà fait perdre 30 000 euros de chiffre d’affaires.

Il y a également le risque de voir les mariages se reporter sur d’autres communes, ce qui constitue une grave menace pour les professionnels du mariage.

BM: Jean-Claude Bouchet a précisé que cette décision visait à lutter contre les rodéos. Vous n’êtes pas convaincue?

ECB: Je n’arrive pas à comprendre ce que cela va changer. On peut faire des « rodéos » aussi le samedi matin. Je comprends la décision de Jean-Claude Bouchet mais je ne pense pas que changer d’horaire freinera la poignée d’irréductibles irrespectueux de notre démocratie. L’ensemble de la population va subir à cause des faits d’une minorité. Un dispositif policier ad hoc me semblerait plus efficace. Nous sommes équipés de caméras, de chiens policiers et nous n’arrivons pas à contenir une vingtaine de véhicules, il est beau le laboratoire de la gestion de la délinquance !!!

BM: Il y a des habitants qui ont porté plainte. Que leur dites-vous?

ECB: Je pense qu’ils ont eu le bon réflexe! Les actes décrits sont tout à fait inadmissible! Mais je pense que la réponse de la municipalité est une réponse lâche. On fuit le vrai problème. On simule une action franche, tout en préconisant un plâtre sur une jambe de bois! De plus, cette décision fut prise sans aucune concertation, et fut annoncée de manière cavalière par voie de presse!

Retrouvez la boutique Esprit Nature à Cavaillon:

 

Boutique Esprit Nature artisan fleuriste,

264 cours gambetta

84300 cavaillon

04.90.06.28.86

espritnature.fleuriste@orange.fr

 

3 réflexions au sujet de « Une commerçante cavaillonnaise lance une pétition contre l’interdiction des mariages le samedi après-midi »

  1. je ne vois pas pourquoi nous serions punis par l’incivilité de certains!! un ami s’est fait verbaliser alors qu’il s’arreter 30 sec. pour acheter son pain. pendant ce temps un cortege passe avec des autos qui passent a fond,les invités brandissant certain drapeaux, le cul sur les portieres,bouchant l’avenue, et là la police les regarde passer sans rien dire!!!! il est ou le probleme??? il y a vraiment quelque chose de déréglée dans cette justice!!!

  2. La mairie pense bien faire pour éviter les accidents. Mais ne nous trompons pas de débat. Un mariage est une fête. Pourquoi ne pas célèbrer les mariages le lundi pour être tranquille. Les rodéos continueront le samedi matin. Quand j’oublie de mettre une pièce dans l’horodateur le samedi matin (je persiste a faire mes achats cours Bournissac plutôt que rejoindre les grandes surfaces), je prend une amende. D’autres se garent en double file devant le Marigny, franchissent les lignes blanches, font des excès de vitesse en centre ville, mais ne faisons pas de vague. C’est déprimant.

  3. Faut pas oublier qu’il y a deux poids deux mesures…. Les Français et les intouchables….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.