Municipales 2014: Olivier Florens « Le bilan de Jean-Claude Bouchet est une peau de chagrin »

olivierflorens-municipales2014Nous nous intéressons cette semaine au candidat de la Gauche Olivier Florens. Ecologiste, il a réussi le défi difficile d’unir les forces de Gauche dès le premier tour pour présenter une liste à Cavaillon.

Benoît MATHIEU : Pouvez-vous en quelques mots nous présenter votre parcours personnel, professionnel et politique ?

Olivier FLORENS: Je suis né à Avignon en 1966 et j’ai toujours habité à Cavaillon sauf pendant un an où j’ai habité à Bonnieux. Je suis éducateur spécialisé et j’ai travaillé dans plusieurs domaines qui relevaient de mes compétences : handicap physique, handicap mental, délinquance, sans domicile fixe. Cela m’a permis d’avoir une vision globale de la profession.

Je suis également très actif au niveau associatif qu’il soit local, national et international :

  • J’ai mis en place en l’an 2000 l’opération « un bouchon pour un fauteuil » en partenariat avec les écoles cavaillonnaises. Cette opération consistait à récupérer des bouchons en plastique afin de pouvoir acheter un fauteuil roulant.
  • En 2009, j’avais monté un collectif de parents d’élèves pour que les repas servis dans les cantines scolaires soient élaborés avec des aliments issus de l’agriculture biologique. La mairie nous avait malheureusement opposé une fin de non-recevoir.
  •  J’avais également proposé la création d’une commission accessibilité traitant de tous les handicaps. Par manque de volonté politique ou par désintérêt de l’équipe municipale en place, pour un sujet qui me tenait particulièrement à cœur, la mairie avait rejeté ma demande.
  • Enfin j’avais créé sur mes deniers personnels des jardins familiaux sur Cavaillon, mais faute de moyens à l’époque, le projet n’avait pu se pérenniser.

Concernant mon parcours politique, je me suis encarté chez les Verts en 1996. J’ai été élu en 2011 Conseiller général sur le canton de Bonnieux. Je suis actuellement vice-président du Conseil général et président de la Commission Environnement, Santé et Transports Publics.

B.MATHIEU : Que répondez-vous à ceux qui vous accusent d’abandonner le canton dans lequel vous êtes élus ?

O. Florens: Je n’abandonne en aucun cas le canton dans lequel j’ai été élu. Jusqu’à présent, j’ai tenu six de mes sept promesses électorales. Je suis fier de mon bilan et notamment de la mise en place du transport public à 1€ sur le Vaucluse.

B.MATHIEU : Pourquoi selon vous, une candidature de Gauche, a-t-elle un avenir, au vu des scores de la Droite et de l’Extrême-Droite dans la ville lors des dernières élections ?

La gauche sera l’alternative au mensonge et à l’incompétence des partis de droite.

O. Florens: Aujourd’hui Cavaillon porte un héritage de 25 ans d’une politique de droite et l’on peut constater les dégâts. Les Cavaillonnais sont désabusés de la politique car les différentes équipes en place n’ont pas impliqué les citoyens. Au-delà des clivages politiques, les différentes équipes municipales et notamment la dernière se sont renfermées. Elles ont été hermétiques aux appels de leurs citoyens.
Le bilan de M. Bouchet est une peau de chagrin : plus d’impôts locaux, des dépenses pharaoniques qui ont mis à mal le commerce du centre-ville, absence de perspective d’avenir. Ce programme n’a été que du saupoudrage électoraliste sans aucune cohérence.
L’exemple le plus frappant est la création du parking sur le site de super U, qui a coûté 16 000€ la place.
Notre équipe sera une alternative au manque de vision globale imposé par l’équipe du maire sortant et à la politique populiste du FN. Lorsque je vois l’absence de travail des élus du FN au Département (M. Bassot n’a jamais participé à des commissions, n’a jamais été présent lors de l’assemblée plénière) et à la Région, j’ai peur pour ma ville. La gauche sera l’alternative au mensonge et à l’incompétence des partis de droite.

B.MATHIEU : Quelles sont les idées saillantes du projet que vous souhaitez porter pour Cavaillon ? En quoi se différencie-t-il de vos trois principaux opposants ?

O. Florens: La première chose que nous ferons sera de demander un audit financier afin de chiffrer avec précision les dettes laissées par la municipalité en place.

Nous avons plusieurs idées fortes que nous développerons dans notre programme :

  • Mise en place d’un plan de déplacement urbain interentreprises, inter administrations, inter commerces afin d’optimiser ces lignes de bus ;
  • Rééquilibrer les investissements sur la commune, le péri-urbain a trop longtemps été oublié ;
  • Redynamiser le centre-ville par l’aménagement de la place du Clos et la création d’une halle de produits frais desservie par les navettes ;
  • Mettre en œuvre une vraie politique de la ville à destination des seniors et de la jeunesse ;
  • Redonner aux associations les moyens de conduire leurs actions et construire un nouveau bâtiment pour l’OCV (ndlr: Oeuvre des Colonies de Vacances) à la place des préfabriqués en place depuis 17 ans ! Restituer la salle de concert « le Grenier à sons » à la MJC ;
  • Faire baisser la taxe sur les ordures ménagères an appliquant le plan départemental de gestion des déchets que j’ai fait voter et qui préconise la mise en place d’une taxation incitative. Les personnes triant leurs déchets verront donc leurs taxes baisser;
  • Créer une régie municipale de l’économie d’énergie, des techniciens seront là afin de conseiller les Cavaillonnais pour faire des économies sur leurs factures énergétiques.

En tant que conseiller général, j’accorde une importance particulière à la proximité avec les citoyens. Je mets un point d’honneur à être accessible et à répondre à leurs attentes. En tant que Maire, je ferai de même. Les différents projets que nous portons seront mis en place en concertation avec les personnes concernées que ce soient les usagers ou les commerçants et artisans.

B.MATHIEU : Vous êtes le candidat de la Gauche rassemblée pour Cavaillon. Mais pouvez-vous nous dire si votre orientation politique originelle (ndlr : Europe-Ecologie les Verts) influera sur le projet que vous présentez ?

Mon orientation politique originelle aura forcément une influence sur le projet que la liste Uni-e-s pour Cavaillon présentera. L’écologie politique est en effet porteuse de projets relevant de l’intérêt général. Pour cela je rappellerai la mise en place de la billetterie à 1€ pour le transport public sur le département qui permet non seulement de faire des économies mais également de réduire la pollution de l’air.

Mon équipe et moi-même « uni-e-s pour Cavaillon » ferons passer l’intérêt de la ville et de nos concitoyens avant tout.

Nous vous proposons un rapide portrait chinois, si vous étiez… :
a. Un film : La vie est belle
b. Un livre : J’accuse l’économie triomphante ( A. Jacquart)
c. Une légende sportive : Walter Bonatti ( Alpiniste)
d. Un animal : Orque
e. Un plat cuisiné : Aïoli
f. Un personnage historique : Jean Moulin

Interview réalisée par Benoît MATHIEU – Directeur de publication du site cavaillonline.com

Une réflexion au sujet de « Municipales 2014: Olivier Florens « Le bilan de Jean-Claude Bouchet est une peau de chagrin » »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.