Municipales 2014: Thibaut de la Tocnaye « La sécurité n’a absolument pas été améliorée »

thibautdelatocnaye_municipales2014

Dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, Cavaillonline vous propose de découvrir le programme et les idées des candidats à Cavaillon à travers une série d’interviews.

Ce lundi 3 mars 2014, nous nous intéressons donc au candidat du Front National Thibaut de la Tocnaye à travers une nouvelle interview portrait.

Benoît MATHIEU : pouvez-vous nous décrire, en quelques mots, votre parcours politique et professionnel?

Thibaut DE LA TOCNAYE: J’ai dirigé et j’ai fondé des entreprises industrielles de haute technologie. Conseiller Régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur, j’ai été réélu en 2010 pour un quatrième mandat. Je suis membre du bureau politique du F.N. et j’ai été en charge pendant 10 ans de la coordination du programme du parti.

Aujourd’hui, je suis Délégué National à la Formation et en charge des Colloques thématiques
J’ai écrit plusieurs ouvrages dont : « La décomposition de la Ve République » en 1995 et « Délocalisations : ce n’est pas une fatalité ! » en 2005.

B.MATHIEU : Pourquoi avez-vous souhaité être candidat à Cavaillon ?

T. DE LA TOCNAYE: Issu de la société civile et du monde de l’industrie, j’ai exercé mon métier d’ingénieur et de chef d’entreprise sans discontinuité en parallèle de mon engagement politique. Exercer un métier solide, enthousiasmant, voire difficile était pour moi très important : comment vouloir être efficace et visionnaire en politique sans avoir été confronté au préalable au monde réel
du travail et de l’économie, évidemment beaucoup plus complexe et impitoyable que l’univers feutré, doré et rassurant des palais et salons de la République ?!….

Aujourd’hui, après une vie entrepreneuriale réussie, j’ai décidé de consacrer la totalité de mon activité au service de mes concitoyens. Ayant organisé ma succession à la tête de mon entreprise, je souhaite désormais engager toute mon énergie, toute mon expérience et toutes mes convictions au redressement et au renouveau de Cavaillon.

J’ai choisi de m’installer à Cavaillon par amour pour cette ville, par passion pour le service des autres, mais aussi pour des raisons personnelles qui résonnent en moi comme un retour aux sources.

B.MATHIEU : Le Front National part favori pour être le challenger du candidat UMP/UDI au vu des scores des dernières élections. En quoi vous démarquez-vous de Jean-Claude Bouchet, qui a fait des questions de sécurité sa priorité et qui a réussi, selon certains, à donner un nouveau souffle à Cavaillon ?
T. DE LA TOCNAYE: La sécurité n’a absolument pas été améliorée sur la cité cavare. En particulier les actes de violence sont en constante augmentation. En réalité, la Municipalité en place a démissionné sur cette question et aucune des bandes qui sévissent dans les cités n’a été démantelée. Par ailleurs, le deuxième problème fondamental reste l’écroulement économique de la Ville. Et là encore: strictement rien n’a été fait pour relancer l’implantation d’entreprises nouvelles et enrayer le départ des entreprises existantes. Il faut dire que la fiscalité qui atteint des records poussent celles-ci de l’autre côté de la Durance…

Et la Ville se meurt.

B.MATHIEU : Dans votre projet pour Cavaillon, quelles sont les idées que vous souhaitez le plus mettre en exergue ?
T. DE LA TOCNAYE: Mon équipe est composée exclusivement de professionnels. Notre démarche consistera autant à appliquer
les principes fondamentaux du Rassemblement Bleu Marine qu’à mettre en oeuvre nos expériences professionnelles au service du redressement économique de la Cité Cavare. Celui-ci s’appuiera sur deux piliers :
a) recréer l’attractivité de la Ville
b) faire venir de nouvelles entreprises.

B.MATHIEU : Pensez-vous que l’entreprise de dédiabolisation enclenchée par Marine Le Pen puisse être un atout pour des candidats locaux à qui il manquait quelques points de pourcentage pour réussir à être élu ? Que dites-vous à l’électeur qui a encore « peur » de voter Front National ?
T. DE LA TOCNAYE: Cette « peur » est devenue quasi-inexistante sur Cavaillon. Nous constatons en permanence des ralliements
nouveaux à notre cause. Des personnalités ex-UMP, des notables cavaillonnais (professions libérales, professeurs, dirigeants d’entreprise,…) nous ont rejoint massivement sur la Liste et sur notre Comité de soutien.

B.MATHIEU : Nous vous proposons un rapide portrait chinois, si vous étiez… :
a. Un film : Le Docteur Jivago
b. Un livre : « La Réforme sociale en France » de Frédéric Le Play
c. Une légende sportive : Pierre Jonquéres d’Oriola, triple médaille d’or d’équitation
d. Un animal : le Pingouin
e. Un plat cuisiné : le Mezzé libanais
f. Un personnage historique : Georges Cadoudal
Merci pour votre coopération.
A propos de Cavaillonline.com

Une réflexion au sujet de « Municipales 2014: Thibaut de la Tocnaye « La sécurité n’a absolument pas été améliorée » »

  1. Personnellement, je suis de l’avis de la tocnaye, je n’ai pas remarqué que la délinquance ait baissé. Délocalisée du centre ville vers les extérieurs d’accord. A se demander si on n’a pas offert aux dealers qui sévissaient vers la mie câline de leur accorder l’impunité pour dealer à St Gilles. Ca dure depuis 5 ans. Ne me dîtes pas qu’on peut rien faire contre ça. De même, il est facile de faire croire aux Cavaillonnais que la délinquance est en baisse quand les journaux ne relayent plus les méfaits commis à Cavaillon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.