Jean-Claude Bouchet est réélu député de la 2ème circonscription de Vaucluse

Le tandem a fonctionné. Jean-Claude Bouchet l’a nettement emporté ce dimanche 18 juin 2017 devant la candidate de la République En Marche Sonia Strapélias. Retour sur une campagne et une élection à suspens.

Un troisième mandat

Il souhaitait briguer un troisième mandat et il savait que cela n’allait pas être chose aisée. Lorsque Jean-Claude Bouchet s’est lancé dans cette campagne des élections législatives, le député-maire de Cavaillon a choisi un allié symbolique de la 2ème circonscription: le maire de l’Isle-sur-Sorgue Pierre Gonzalvez. Puis le mouvement La République En Marche est arrivé au pouvoir avec l’élection d’Emmanuel Macron. Et le doute a pu s’installer.

Un premier tour inquiétant, un second tour rassurant

Au premier tour, Jean-Claude Bouchet était devancé par la candidate de la République En Marche Sonia Strapélias qui obtenait 29.51%, loin devant les 22,60% du député-maire de Cavaillon. Mais la « remontada » dont il a bénéficié et la campagne qu’il a mené, lui ont permis de remporter cette élection avec 53,39% des voix dans un contexte de faible participation (42.95%) et de près de 5% de votes nuls et blancs.

Jean-Christophe Ozil, Cinq sur Cinq

Les polémiques et la contestation au sein même du parti En Marche contre la candidate désignée auront également aidé Jean-Claude Bouchet sur sa commune mais également au Thor, ville de Sonia Strapélias, qui a largement choisi Monsieur Bouchet au second tour de cette élection.

Jean-Claude Bouchet a également été grandement soutenu par son directeur de campagne Jean-Christophe Ozil, par ailleurs directeur de cabinet à la Mairie de Cavaillon. Ce dernier, après avoir permis à Marie-Josée Roig de garder son poste de député et de conforter sa place de maire à Avignon, a débarqué à Cavaillon en 2012 pour permettre à Monsieur Bouchet de lutter, entre autres, contre la montée du Front National. Monsieur Ozil, connu pour sa stratégie et son talent déstabilisateur, a permis à Jean-Claude Bouchet de l’emporter en 2012 aux législatives, mais également en 2014 lors des élections municipales. Jean-Christophe Ozil a tiré à boulets rouges sur la candidate d’En Marche pendant cette courte campagne.

Détesté et jalousé par certains, Jean-Christophe Ozil jouit d’une aura considérable auprès des électeurs centristes et de droite dans la cité cavare. Quid de son avenir politique? La Mairie d’Avignon en 2020 semble lui ouvrir grand les bras au vu des déboires de la droite et de la gauche dans la cité papale.

Un nouveau maire pour Cavaillon

Jean-Claude Bouchet doit désormais laisser sa place de maire comme il l’avait annoncé avant l’élection et c’est à Gérard Daudet que va donc revenir la lourde charge de diriger la ville de Cavaillon. Jean-Claude Bouchet sera lui dans une opposion à la majorité En Marche dans un groupe de députés Les Républicains deux fois plus petit qu’en 2012.

Jean-Claude Bertau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *