Couvre-feu à Cavaillon et en Vaucluse dès ce samedi 24 octobre 2020: tous les détails

Cavaillon et le Vaucluse entrent dans une période de couvre-feu à partir du samedi 24 octobre 2020 à 0h01. La situation s’est en effet fortement détériorée dans l’ensemble du département. Il en sera de même pour les départements voisins comme le Gard ou la Drôme.

Dès ce samedi 24 octobre 2020 à minuit et 1 minute, il sera interdit d’être en dehors de votre domicile chaque soir à partir de 21 heures et jusqu’à 6 heures le lendemain matin. Bien entendu, des dérogations à cette règle existent.

L’arrêté préfectoral instaurant ce couvre-feu sera publié ce vendredi 23 octobre 2020 mais les restaurateurs avaient déjà été prévenus, un peu plus tôt dans la semaine, afin de ne pas faire de stocks trop importants.

A ce stade, la mesure devrait rester en vigueur jusqu’au samedi 14 novembre 2020.

Entre 21h et 6h, vous pouvez vous déplacer uniquement dans les cas suivants :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés
  • Consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée et l’achat de médicaments
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • Convocation judiciaire ou administrative
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
  • Déplacement liés à des transits pour des déplacements de longues distances
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, pour les besoins des animaux de compagnie

Le non-respect du couvre-feu entrainera :

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.