Saga de l’été: Le Disparu de Cavaillon, Épisode 1

Il est 14h00. C’est un mardi de juillet comme un autre à Cavaillon. Sur la place du Clos, les voitures sont nombreuses mais rares sont les promeneurs qui osent s’aventurer dans cette chaleur écrasante. Le bitume se ramollit et les platanes peinent à contenir ce soleil pourtant adulé des habitants de la région. Quelques clients sirotent tout de même au bar de la Chance, tandis que l’on voit s’affairer devant le bureau de Poste les quelques « professionnels » qui ont le malheur de ne pas être en vacances et qui languissent dix-sept heures trente. Lorsque l’on voit quelqu’un rentrer dans sa voiture, c’est toujours la même douleur qui se lit sur les visages : endurer ce sauna que la climatisation ne viendra rafraîchir que dans quelques longues minutes. Les oiseaux ne chantent plus depuis l’aurore et sont comme tous, à l’abri. Les touristes aussi sont au frais : à la piscine, dans leurs gîtes ou bien à la mer directement. Cette place du Clos qui chaque lundi matin se remplit de centaines de badauds venus faire leur marché semble bien silencieuse lors des après-midi chaudes l’été. Continuer la lecture